2011

Année riche en événements pour les admirateurs de Sylvie Vartan. Dès janvier, Sylvie est de retour à Paris et participe à l'émission de Michel Drucker "Champs-Elysées"
sur France 2. Elle y interprète "Qu'est-ce qui fait pleurer les blondes" en duo avec la chanteuse Nolwenn Leroy ainsi qu'un extrait de son nouvel album "Personne". En ce
début d'année sort au Japon "Toutes peines confondues", avec deux chansons inédites "Irrésistiblement" et "La plus belle pour aller danser". Fin janvier, Sylvie part à la
rencontre de son public et dédicace "Soleil Bleu" dans les magasins FNAC de Toulouse, Lille et Bordeaux.

Le mois suivant, elle sera également en dédicace à Lyon et Strasbourg. A Lyon, le quotidien local Le Progrès organise même un concours pour que Sylvie rencontre
quelques fans à la rédaction du journal. Sylvie se produit ensuite à Barcelone, au Palais de la Musique. Elle n'avait plus chanté en Espagne depuis bien longtemps.

Dès le 8 mars, Sylvie Vartan est pour la première fois au théâtre. Durant un mois, elle est Gigi dans une pièce adaptée par Danièle Thompson "L'amour, la mort, les
fringues" avec quatre autres comédiennes à ses côtés (Mathilde Seigner, Tonie Marshall, Chloé Lambert et Marie Denarnaud) au Théâtre Marigny.

Le 7 avril 2011, elle repart en tournée et présente son spectacle au théâtre Silvia Montfort à Saint-Brice-sous-Forêt en région parisienne, avant de participer à une soirée
en faveur du Japon "Tous en scène pour le Japon" salle Gaveau. En effet, le 11 mars 2011, un violent tremblement de terre a secoué le Japon. Sylvie se dit très affectée
par cet événement et tient absolument à participer à cette soirée à la Salle Gaveau. Elle interprète trois chansons. A noter qu'elle est l'une des seules interprètes de
variétés parmi des artistes classiques.

Le 24 mai, en la Cathédrale Saint-Louis des Invalides à Paris, a lieu la soirée "Entre Seine et Maritza". Sylvie y chante "La Maritza", accompagnée par le Grand Orchestre
d'harmonie de la Musique de l'Air, sous la direction de Claude Kesmaecker.

Le 1er juin, on aperçoit Sylvie et Tony dans les tribunes de Roland Garros et le 16 juin, Sylvie est à Cabourg pour le Festival du film Journées romantiques. Le
lendemain, elle est au théâtre de la mer à Sète, dans le cadre du festival "Quand je pense à Fernande" pour y présenter son spectacle au public sétois, en plein air, avant
de repartir pour Cabourg. Le film "L'ange noir" est projeté et on remet à Sylvie un Swan d'Or. Elle en profite pour visiter une maison de retraite de la région. Nouveau
concert en région parisienne, dans le cadre du Festival de musique franco-américaine, au théâtre de verdure du Parc de l'Europe de Thiais. Dans l'après-midi, Sylvie
répète "Quand on n'a que l'amour" et "Et maintenant", qu'elle chantera à Montréal et New York le mois suivant.

Le 25 juillet, Sylvie chante à l'Olympia de Montréal. C'est un triomphe et le public ne cesse d'applaudir. Après de longues minutes, Sylvie réapparaît en Kimono sur scène,
en chaussettes. Le lendemain, elle est à New York pour deux concerts exceptionnels, sans entracte dans une salle prestigieuse du Loews Regency Hotel. Le Parisien
consacre un très bel article à l'événement, illustré par une photographie de notre ami Daniel Millet. En août, Sylvie profite de vacances bien méritées en famille, à Los
Angeles.

De retour en France fin septembre, Sylvie répète afin d'être prête pour ses concerts au théâtre du Châtelet. Le 24 septembre, elle se rend au cloître des Billettes à Paris,
pour y découvrir l'exposition de Jack Copa, artiste et admirateur de la chanteuse. Ces toiles seront d'ailleurs exposées une seconde fois dans le hall de la Salle Pleyel le
23 novembre 2011.

Les 30 septembre, 1er et 2 octobre, Sylvie est de retour à Paris pour trois concerts exceptionnels sur la scène du Châtelet à Paris. Le 1er octobre, Sylvie porte une
nouvelle tenue, une robe couleur chair. Elle annonce sur scène qu'elle convie son public à fêter avec elle ses 50 ans de scène le 23 novembre prochain à la salle Pleyel.
Sortie du double DVD "Les années RCA". La marque de voiture SUZUKI utilise la chanson "Irrésistiblement" dans de nouvelles publicités, mais Sylvie n'en est pas
l'interprète. Sylvie et Tony repartent quelques jours à Los Angeles pour y célébrer le 14ème anniversaire de leur fille Darina.

En novembre, Sylvie soutient officiellement le nouveau président bulgare, fraîchement élu. La chaîne de télévision Télé Mélody a retrouvé la trace de l'émission
"Sylvissima", que tout le monde croyait à jamais perdue et la diffusion est programmée pour des journées spéciales consacrées à Sylvie Vartan. Le livre-objet signé
Camilio Daccache "Irrésistiblement Sylvie Vartan" est publié. Dès le 6 novembre, Sylvie est en Bulgarie. Elle en profite pour visiter des maternités dans le cadre de son
association (ASVB) et reçoit la médaille d'or de la Croix Rouge Bulgare. A partir du 8 novembre, elle répète avec l'Orchestre Symphonique de Bulgarie pour son concert à
Pleyel. Elle rentre à Paris le 13 novembre et enregistre l'émission spéciale qui lui est consacrée par Michel Drucker pour France 2, Vivement Dimanche. L'émission sera
diffusée le 20 novembre. Un single est distribué aux médias: "Je viens vers vous". Une autre nouvelle chanson est également diffusée: "On entre en scène". Le 23
novembre a lieu le concert événement pour fêter les 50 ans de scène de Sylvie Vartan, à la salle Pleyel. Le quotidien "Le Monde" relate l'événement dans une très belle
critique. Sylvie est ensuite décorée en coulisses par le Ministre de la Culture bulgare Vehzdi Rachidov de la plus haute distinction du pays, c'est à dire le Grand Collier de
l'Ordre de Saints Cyrille et Méthode. On lui remet également un trophée spécial, de la part de sa maison de disques Sony RCA, pour 50 millions de disques vendus.
Quelques jours plus tard, soit le 29 novembre, Sylvie repart sur les routes pour présenter ses quatre derniers concerts de l'année en petit comité (avec 6 musiciens et
une choriste). Elle chante à Gaillard, non loin de Genève, mais également à Aoste (Italie), pays où elle n'avait plus chanté depuis bien longtemps.

Le 10 décembre, elle est sur scène au Pin Galant de Mérignac, non loin de Bordeaux. Quelques jours plus tard, soit le 14 décembre 2011, Sylvie est décorée à Paris des
mains du Ministre français de la Culture Frédéric Mitterrand pour ses 50 ans de scène. Elle est faite Commandeur des Arts et Lettres, se dit ravie de cet honneur et dit:
"Je n'oublierai jamais comment la France a accueilli ma famille et réalisé mes rêves". La tournée, qui aura duré trois ans, s'achève à Béziers le 16 décembre 2011, au
théâtre Zinga Zanga. Pour cette dernière représentation, Sylvie revient sur scène et chante "Ce n'est qu'un au revoir" avant de souhaiter de bonnes fêtes à son public.
Ce jour-là sort également le CD "Live à Pleyel".

Quelques jours plus tard, Sylvie et son mari Tony Scotti partent rejoindre leur fille Darina à Los Angeles pour les fêtes de fin d'année et un repos bien mérité, en famille.

2012

Le tout début de l'année est marqué par une tragique nouvelle pour l'équipe du site. En effet, notre amie Véronique Spinosi nous a quitté brutalement en février dans sa
45ème année. Elle nous manquera énormément car elle était un "pilier" de l'équipe. Ce site lui est désormais dédié.

Le magazine "Nos tendres et douces années" consacre un nouveau numéro spécial à Sylvie en ce début d'année, numéro pour lequel Véronique s'était beaucoup
impliquée. Très attristée par sa disparition, Sylvie lui rendra d'ailleurs un très émouvant hommage dans ce même numéro. (
www.ntda.com)

Sylvie est assez peu présente dans les médias en 2012 et s'accorde une petite pause avant de reprendre la route pour une série de concerts prévus à l'été 2013.
Sa maison de disque en collaboration avec Culture Factory publie une nouvelle intégrale couvrant la période RCA de 1961 à 1986 "The Ultimate Collection". Il s'agit d'un
coffret de CD reproduisant à l'identique tous les disques vinyls de Sylvie sur cette période, entièrement remastérisés et comprenant toute une série d'inédits studios ou
de titres interprétés sur scène mais ne figurant pas sur les albums sortis à l'époque. Ce coffret est disponible sur abonnement et est disponible en version limitée.
A l'automne, Sylvie sort un abécédaire aux éditions du Cherche Midi intitulé "Mot à mot". Elle fait quelques apparitions dans les médias français pour l'occasion et en
profites pour parler de ses nombreux projets prévus pour 2013.

En fin d'année, elle préside l'assemblée générale de son association. Pour l'occasion, le site internet a entièrement été refait.
www.asvbweb.com

2013

Début février, Sylvie s'envole pour le Japon où elle se produits pour 6 représentations sold out au Billboard Live de Tokyo puis pour 2 autres concerts au Billboard Live
d'Osaka, tout aussi sold out ! L'accueil du public japonais est toujours aussi chaleureux. Elle présente son spectacle de 2011 dans sa version internationale.

De retour en France, Sylvie convie les médias à une conférence de presse à Paris afin de présenter son "Symphonic Tour 2013". En effet, Sylvie reprendra dès le 1er
août 2013 son spectacle créé à la Salle Pleyel en novembre 2011 à l'occasion de ses 50 ans de scène avec l'Orchestre symphonique de Bulgarie. Sylvie et ses musiciens
seront pour l'occasion accompagnés des 35 musiciens de l'Ensemble instrumental de Corse sous la direction de Pascale Jeandroz. La première partie sera assurée par un
jeune chanteur corse : Christophe Mondolini. Sylvie se produira dans le sud de la France (Ajaccio, Marseille, Nice, la Grande Motte…)
.
Sylvie annonce également l'enregistrement au printemps d'un nouvel album country-rock dont la sortie est prévue en septembre 2013. Il sera enregistré dans la capitale
mondiale de la country music : Nashville. C'est d'ailleurs dans cette ville qu'avait déjà été enregistré l'album "Sylvie à Nashville" en 1964, album qui comprenait le titre
culte : "La plus belle pour aller danser". L'album devrait être réalisé par une pointure américaine, le producteur Michael Lloyd. Sylvie a annoncé vouloir y inclure quelques
reprises de ses propres titres comme "L'heure la plus douce de ma vie" et a évoqué également la possibilité de reprendre le célèbre "Suspicious mind" d'Elvis Presley !
2013 verra également le retour de Sylvie sur les plateaux de cinéma dans une comédie écrite et réalisée par Tonie Marshall "Les Missionnaires" avec une magnifique
affiche en prévision… Le tournage débutera en août.

D'ici là, nous aurons le plaisir de voir Sylvie dans l'émission "Chabada" de Daniela Lumbroso le 23 mai prochain.