2000

Entre un aller-retour Paris-Los Angeles pour la mise au point et le tournage de séquences du DVD « Tour de siècle », Sylvie prépare son nouveau show télévisé du
printemps sur TF1.

En mars, à l’initiative de son ami, l’éditeur Bernard Fixot, Sylvie part pour un voyage de trois jours en Egypte avec Tony. L’écrivain Christian Jacq et la comédienne
Mireille Darc sont également du voyage. Le séjour s’achève par un prestigieux dîner dans le temple de Louxor. Sylvie en profite pour tourner des images pour son show
télévisé dans le temple de Ramsès II à Louxor avec la chanson « C’est fatal ».

5,4 millions de téléspectateurs pour « Qu’est-ce qui fait rêver Sylvie ? » où Sylvie Vartan chante pour la première fois avec Patricia Kaas, Alain Souchon ou encore son
fils David. Elle donne la réplique à Pierre Palmade et chante avec Michèle Laroque et Muriel Robin.

Dans la foulée, le DVD et le CD de « Tour de siècle » sont dans les bacs.

2001

Après un rapide passage au Festival de Cannes, Sylvie s’envole pour Lisbonne afin d’y tourner son premier téléfilm pour France 3 : « Mausolée pour une garce » d’après
le roman de Frédéric Dard et réalisé par Arnaud Sélignac. Elle a pour partenaires Francis Huster et Jacques Weber.

Malheureusement, pendant le tournage, le sort frappe Sylvie en plein cœur puisque son cher frère Eddie décède le 19 juin 2001 d’une hémorragie cérébrale. Elle a à peine
le temps de reprendre l’avion pour Paris et de l’embrasser une dernière fois. Les obsèques auront lieu dans la plus stricte intimité à Loconville, là où Sylvie et Johnny se
sont mariés et là où repose déjà Georges Vartan et d’autres membres de la famille. Néné, la maman de Sylvie est très affectée par le décès de son fils.

Malgré l’épreuve, elle retourne ensuite au Portugal, afin de terminer le tournage de son téléfilm, puis repart à Los Angeles.

Les événements du 11 septembre 2001 à New York empêcheront Sylvie de se rendre au Festival du film de télévision à Saint-Tropez, où elle était invitée pour la
projection du téléfilm en ouverture du Festival. Elle est bloquée à Los Angeles et aucun avion ne décolle de l’ensemble du territoire américain.

Le téléfilm est diffusé en novembre à la télévision et obtient un beau succès tant au niveau de la critique, qu'en matière d'audimat. La presse en fait également un large
écho. Sylvie ne fera qu'une apparition télévisée dans l'émission « On ne peut pas plaire à tout le monde ». Le décès de son frère semble avoir ôté à Sylvie le goût de la
scène et l’envie de chanter.

Sylvie est dans les cartons, tant à Los Angeles que dans sa résidence parisienne. En effet, Tony et elle ont décidé de rénover leurs demeures. C’est en mettant de l’
ordre dans ses documents qu’elle tombe sur de petits carnets dans lesquels elle écrivait ses faits et gestes. Elle les a conservés depuis les années 60 et se plonge dans
leur lecture. Que de souvenirs !

2002

Année relativement calme du point de vue artistique. Début juillet, elle préside seule l'Assemblée générale de son association pour la Bulgarie dans les locaux de l’
Ambassade de Bulgarie à Paris. Cette année marque les 10 ans d’existence de cette association, sans Eddie qui était pourtant le Vice Président de l’ASVB.

Au mois de décembre, la maison de disques de Sylvie, Universal, sort un magnifique long box « Les années Universal » comprenant 3 CD couvrant les 15 années de
collaboration de Sylvie avec sa maison de disques.

Dans la foulée, elle annonce tous ses projets : un nouvel album pour 2003, un grand show au Palais des Congrès à Paris en septembre 2004 ainsi qu'une exposition de
ses robes de scène au profit de son association.

Au Japon sort une compilation « Best of », qui sera le support de la publicité pour le thé vert Santary avec la chanson « Irrésistiblement ». Cette compilation se vendra à
plus d’un million d’exemplaires !

2003

Année très calme au niveau artistique pour Sylvie, mais elle prépare son retour pour l’année suivante.

Le 1er septembre, ouverture du site www.SylvieVartanShow.com. C’est un gros succès, grâce à vous. Merci !

En novembre, Sylvie est dans la grande salle de l’Auditorium du Palais des Congrès pour une séance photo avec Jean-Daniel Lorieux, un des plus célèbres photographes
français.

Les locations pour le spectacle du Palais des Congrès ouvrent mi-octobre et une affiche provisoire est placardée dans la salle, il s’agit de la photo du « long box ».

2004

24 janvier : décès du photographe Helmut Newton, qui signa notamment la photographie de l’affiche du Palais des Congrès 1977 de Sylvie.

Une exposition est organisée au Palais des Congrès à l’occasion du 30ème anniversaire de la salle. Les photographies de Jean-Daniel Lorieux sont exposées et Sylvie est
parmi les artistes photographiés pour l’occasion.

Inspirée par ses petits carnets retrouvés tout au fond des tiroirs, Sylvie s’est mise à écrire quelques mois auparavant. Au début du mois d’avril sortent ses mémoires
intitulées « Entre l’ombre et la lumière » qui s’arrachent en quelques semaines seulement, à 150'000 exemplaires. En même temps, son nouvel album « Sylvie » est dans
les bacs. La photo de l’album sera également utilisée pour illustrer l’affiche définitive du spectacle au Palais des Congrès.

Le premier extrait de l’album a pour titre « Ce n’est pas rien ». Un clip est diffusé sur les chaînes musicales de télévision. Sylvie est présente partout et très médiatisée :
presse, radio, télévision, etc. Les arrangements sont signés Paul Manners (Kelly Joyce, Tina Arena) et Francesco de Benedittis a signé bon nombre de musiques. Le son
est plus jeune, plus rythmé que l’album précédent de Sylvie. Sylvie dira d’ailleurs de ce disque qu’elle a réalisé un de ses meilleurs albums. La plupart des chansons
seront reprises sur scène.

2 juin 2004 : grande soirée organisée par notre site à Lyon, au bar Le Dix. Merci à vous d’être venus si nombreux ! Hasard du calendrier, c’est à cette date que Sylvie et
Tony fêtent leur 20 ans de mariage.

Le 24 juin, David Hallyday épouse Alexandra Pastor à Monaco. Sylvie et Tony sont présents avec la maman de Sylvie, Ilona. Johnny et Laetitia ont également fait le
déplacement.

Durant l’été, Sylvie prépare activement sa rentrée sur la scène du Palais des Congrès de Paris, tandis qu'un nouvel extrait de l'album « La neige en été » est sur toutes
les ondes.

Le musée Galliera consacre une grande rétrospective des robes de Sylvie à partir du mois d'octobre « Revue de mode ». C’est la première fois qu’un tel événement se
produit du vivant de la chanteuse. Une exposition semblable avait été organisée deux ans auparavant avec les tenues de ville et de scène de la regrettée Marlène Dietrich.

Le 17 septembre, Sylvie donne le coup d'envoi de sa grande tournée au Zénith de Rouen, puis à Caen, pour l’avant-première de son show au Palais des Congrès de
Paris. Trois semaines de marathon avec un spectacle « Tout feu, tout flamme ». 12 représentations dans une salle comble, entourée de danseurs et un concert
supplémentaire à Bercy est annoncé pour le 2 avril de l’année suivante.

Dès le 5 novembre, la tournée reprend à Genève. Sylvie sillonnera la France entière jusqu’au mois de décembre, avec une date en Belgique.

« Au rythme du cœur » sera le troisième extrait diffusé sur les ondes de l’album, la musique est signée David Hallyday (version originale chantée par David quelques
années auparavant : Tears of the earth).

Sylvie s’envole pour la Bulgarie, où son autobiographie est publiée en bulgare. Elle en profite pour retrouver avec beaucoup d’émotion son village natal Iskretz. L’accueil
chaleureux que lui réserve la population locale la touche beaucoup. « J’ai vécu assez pour voir une vedette mondiale ! » s’exclame une vieille femme. Le président bulgare
Gueorgui Parvanov décore Sylvie pour ses activités humanitaires en Bulgarie.

De retour à Paris, elle passe Noël à Paris en famille, puis repart fin décembre pour Los Angeles.

Pendant ce temps, au Japon, la chanson « Irrésistiblement » (Best of) est une nouvelle fois utilisée pour de la publicité. Cette fois-ci, ce sera pour la compagnie aérienne
japonaise « ANA ». Au total, plus de 2 millions d’exemplaires de ce Best Of seront vendus. C’est la première vente française à l’export depuis très longtemps.

Chansons :
Ce n’est pas rien
La neige en été
Au rythme du cœur
Tout feu, tout flamme

2005

En janvier, Sylvie profite de son séjour outre Atlantique pour terminer l’enregistrement du portrait que lui consacre France 3 (réalisation Lionel Duroy).

Ses mémoires sont publiées en édition de poche.

Elle revient à Paris début février afin de reprendre les répétitions de son spectacle. Bercy est reporté au 11 octobre, par manque de temps à cause de la tournée
japonaise prévue en mars.

Le 15 mars, Sylvie est nommée ambassadeur de cœur de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) par Philippe Douste-Blazy au Ministère de la Santé à Paris pour ses
action humanitaires. Elle reçoit la statuette bleue, symbole de l’OMS et déclare, très émue : « C'est avec un sentiment de fierté que j'accepte cette distinction car l'OMS
intervient dans le monde entier pour l'enfance défavorisée, même si, et chacun le sait, les enfants souffrent aussi chez nous, en France ».

Le 18 mars, elle chante au Noga-Hilton de Cannes, avant de s’envoler pour le Japon. Elle y donne trois concerts exceptionnels à Tokyo, à guichets fermés et participe à
plusieurs émissions de télévision. L’accueil nippon est des plus chaleureux !

A son retour à Paris a lieu l’enregistrement, les 7 et 8 avril, dans les studios de la Maison de la Radio à Paris d’une émission spéciale pour la télévision qui sera diffusée le
23 avril sur France 2. « Au rythme du cœur » réunira autour de Sylvie de nombreux artistes comme Liane Foly, Francis Cabrel, Roch Voisine, Bonnie Tyler, Isabelle
Boulay, Jenifer, Chimène Badi, David Hallyday, Darina, Lara Fabian, Arielle Dombasle, etc. Deux jours et deux nuits de tournage seront nécessaires pour boucler cette
émission.

Début mai, Sylvie est malheureusement contrainte d’annuler une nouvelle fois son spectacle prévu à Bercy. En effet, la santé de sa chère Maman s’est dégradée et elle
doit rester auprès d’elle à Los Angeles. Ses admirateurs lui adressent un colis rempli de cartes postales (initialement, ces cartes avaient été imprimées pour le spectacle à
Bercy) portant des messages de soutien et d’encouragement. Sylvie en est très touchée.

Un site officiel pour l’Association Sylvie Vartan pour la Bulgarie est en pourparlers pendant plusieurs mois. Le projet réalisé par Christian (webmaster SVS) est finalement
retenu par Sylvie et Tony dans la courant de l'été. En novembre, le site est en ligne :
www.asvbweb.com. Le 16 décembre, l’Assemblée générale a lieu à l’Ambassade de
Bulgarie à Paris et pour la première fois depuis la création de l’association pour la Bulgarie, Sylvie est absente, retenue à Los Angeles par l’état de santé précaire de sa
maman. Néanmoins, elle sera là par téléphone.

2006

En février, Sylvie quitte Los Angeles et passe quelques jours de vacances à Crans-Montana (Suisse) en famille. Elle ne peut guère s’attarder et doit retourner en
Californie très rapidement, afin d’être au chevet de sa maman, âgée de 92 ans toujours très malade.

Au printemps, le film bulgare « Sous le joug » sort en DVD en Bulgarie, réédité par un quotidien national (24-Heures).

Le 29 septembre, Sylvie sort de sa retraite forcée et participe à un gala exceptionnel organisé par l'Association 11 Septembre en faveur de l'ASVB. Cette soirée se
déroulait dans la prestigieuse salle Empire de l'Hôtel de Paris à Monaco. Au cours de ce gala, près de 62'000 euros ont pu être récoltés tandis que Sylvie donnait un
récital piano-voix très émouvant.

2007

Sylvie toujours retenue à Los Angeles en raison de la santé préoccupante de sa maman en ce premier semestre de l'année en profite pour réenregistrer des reprises des
succès de sixties pour un nouvel album qui s'appelera "Nouvelle vague". Elle fait quelques apparitions télévisées pour en assurer la promotion en mai-juin tout en
continuant à se mobiliser très activement en faveur des 5 infirmières bulgares et du médecin palestinien toujours emprisonnés dans les geôles lybiennes.

Fin juin, Ilona, la maman de Sylvie s'éteint…

En juillet, les infirmières bulgares et le médecin sont libérés et Sylvie est l'invitée d'honneur du voyage officiel du Président Nicolas Sarkozy en Bulgarie.

Afin dit-elle "de ne pas sombrer", Sylvie annonce son grand retour sur la scène du Palais des Congrès de Paris en février 2008. En septembre, Sylvie retrouve les
plateaux de télévision pour la promotion de "Nouvelle vague", de la tournée et de son nouveau livre "Dans la lumière" paru chez XO. Elle participe entre autres à
l'incontournable "Star Academy" et donne une très belle interview sur le plateau de Mireille Dumas dans "Vie privée, vie publique".

Elle président en novembre l'assemblée générale de son association et s'affaire à la préparation de son nouveau spectacle dès le mois de décembre. Elle passe les Fêtes
de fin d'année à Gstaad en Suisse avec toute sa famille.

Elle chante "Le temps de l'amour", "Il est 5h, Paris s'éveille", "Nouvelle vague".

2008

Durant le mois de janvier, Sylvie répète son tout nouveau spectacle inspiré par son dernier album "Nouvelle vague". Ce spectacle à la couleur sixties, rock et rythme and
blues à la fois est mis en scène par Tony Scotti (une première), la direction musicale assurée par le très grand Jannick Top, les lumières de Jacques Rouveyrollis, les
décors d'Yves Pirès et les costumes de Mine Vergès Barral. Sylvie est entourée d'un orchestre de 15 musiciens et choristes mais sans danseur… Un juke box permet
également au public de choisir les chansons qu'il souhaite entendre !

Le 17 janvier 2008, le fidèle ami Carlos décède à 64 ans d'un cancer. Sylvie en est très affectée et lui rend hommage dans son spectacle en reprenant 2'35 de bonheur,
leur célèbre duo. Les dernières répétitions et le filage du spectacle ont lieu à Levallois-Perret en présence de quelques personnes triées sur le volet. Puis « Nouvelle
Vague Tour » sillonne la France , la Suisse et la Belgique après les représentations parisiennes du Palais des Congrès.

C’est à Genève que Sylvie Vartan reçoit l’équipe du site au grand complet pour une interview exclusive, le lendemain de son concert genevois.

Après la dernière date française de sa tournée, Sylvie s’envole pour Tokyo. Elle participe là-bas à plusieurs émissions de télévision, radio et répond à de nombreuses
interviews, avant de se produire sur la scène du théâtre Bunkamura pour 3 représentations exceptionnelles. De retour en France, elle boucle sa tournée par une ultime
date au Palais des Congrès le 12 avril 2008, avec une soirée exceptionnelle, riche en émotions et de nombreuses surprises, dont une réservée à Sylvie par son public au
cours de ce spectacle. Des pancartes « Merci » sont distribuées à tout le public pendant l’entracte (les deux instigatrices se reconnaîtront…). Sylvie semble avoir apprécié
puisque quelques images figurent sur le DVD du spectacle.

A l’issue d’une enquête, Sylvie Vartan a été désignée par un jury populaire pour recevoir le Trophée Marianne 2008. Le 13 juin, Sylvie est la marraine du Salon du Timbre
pour son inauguration. L’événement a lieu au Parc Floral de Paris à Vincennes en sa présence. Un timbre à son effigie lui est offert. Par la suite, l’Association Sylvie
Vartan pour la Bulgarie ASVB met en vente quelques planches de ce timbre. Les bénéfices sont au bénéfice de l’association présidée par Sylvie.

Le 27 juin, Frédéric Botton meurt. Ce compositeur a notamment écrit pour Joséphine Baker, Barbara, France Gall mais aussi "Rupture" pour Sylvie.  

Sylvie pose pour les Studios Harcourt à Paris. Une des photos sera publiée dans le magazine STUDIO.

Le 16 octobre, Sylvie enregistre l’émission de Mireille Dumas « Vie privée, vie publique » pour France 3, en compagnie de Jean-Jacques Debout. En fin de journée a lieu l’
Assemblée Générale de l’ASVB à Paris et c’est toujours l’Ambassade de Bulgarie à Paris qui reçoit les membres dans ses salons.

Sylvie annonce son retour sur scène pour la rentrée 2009, à l’Olympia. Une des photos des Studios Harcourt illustre l’affiche...

Fin octobre, elle est l’invitée de l’émission présentée par Raffaella Carra sur la RAI (télévision italienne) « Carramba che fortuna ».

Le 3 novembre sort le DVD du spectacle au Palais des Congrès 2008 et Sylvie le dédicace dans un grand magasin des Champs-Elysées à Paris.

Les locations ouvrent pour le spectacle de Sylvie Vartan qui aura lieu à l’Olympia en septembre 2009. Une avant-première est envisagée à Vincennes.

2009

Comme de coutume en début d’année, la promotion 2009 de la légion d’honneur est publiée. Sylvie est promue Grand Officier de la légion d’honneur. Pour rappel, la
Légion d’honneur avait été remise à Sylvie en 1998 des mains de Jacques Chirac, alors Président de la République.

En février, Sylvie est à Paris pour enregistrer son nouvel album. Une des chansons a été écrite par Carla Bruni. L’album comprendra une douzaine de titres et 2 reprises.
Après quelques jours de vacances bien méritées en famille dans les montagnes suisses, elle repart pour la Californie afin d’achever les derniers enregistrements de son
disque.

Le 13 avril 2009, le site fait peau neuve et la nouvelle version de SylvieVartanShow.com est en ligne !

Le 11 septembre, Sylvie donne le coup d'envoi de son nouveau spectacle très intimiste à Vincennes devant un public en délire tandis que son nouvel album intitulé
"Toutes peines confondues" sort dans les bacs le 14 septembre sur divers somptueux supports chez RCA-SONY sa nouvelle maison de disque. Suivront 4
représentations exceptionnelles à l'Olympia où Johnny Hallyday la rejoint pour deux duos exceptionnels. Lors de la dernière, le public refuse de quitter la salle et après
30 minutes de rappel, Sylvie réapparaît devant son public survolté pour une dernière chanson. La première partie de cette tournée qui s'achève 4 décembre à Bordeaux
est tout aussi triomphale. Sylvie se produit également à Istambul et Sofia devant 4000 personnes très émues. Face à ce succès, la tournée est prolongée en 2010.

Sylvie est également très présente dans tous les médias. Elle nous accorde en outre sa deuxième interview exclusive le 7 octobre, lors de son concert à Genève. En
novembre, elle est l'invitée d'un "Vivement dimanche spécial" présenté par Michel Drucker sur France 2 et réalise ce jour-là la meilleure audience de l'émission depuis la
rentrée. Une émission spéciale consacrée à la carrière de Sylvie est  tournée à Paris pour la télévision bulgare et diffusée dans ce pays en octobre.

Deux extraits de son nouvel album sortent en single et se classent immédiatement au Top 50 : "Je chante le blues" et "L'un part, l'autre reste". En novembre, une
nouvelle édition collector de l'album "Toutes peines confonfues" avec 4 titres live tirés de son dernier spectacle à l'Olympia est dans le commerce.

2010

Après des fêtes de fin d'année en famille, Sylvie Vartan participe à La Fête de la Chanson française à l'Olympia, diffusée en direct sur France 2 et présentée par Daniela
Lumbroso. Quelques jours plus tard, elle chante en duo avec Amel Bent (Ebony and Ivory) au Zénith, dans une émission pour les sinistrés du tremblement de terre en
Haïti.

La sortie du double CD live de l'Olympia 2009 est prévue pour le 1er mars 2010. Il contient les chansons que Sylvie et Johnny ont interprétées en duo.

Le 28 janvier, Sylvie et Tony participent au dîner de la mode, donné en faveur du Sidaction au Pavillon d'Armenonville.

Dès le 4 février, la tournée reprend. Elle passe par Lyon, Marseille, Le Cannet, Grenoble. Un superbe reportage est publié dans Paris Match suite au concert de Sylvie
Vartan à Marseille, avec photographies sur le Vieux-Port, interview, etc.

Sylvie est la rédactrice en chef du Journal Inattendu sur les ondes de RTL. Elle y reçoit notamment le chanteur Mika. Puis ce seront 3 dates à l'Olympia, avec une dernière
mémorable, durant laquelle Sylvie interprète avec sa choriste Sophie Thiam "The sound of silence" (Simon & Garfunkel). La tournée s'achève à Nantes, puis Lille le 25
mars.

Deux jours plus tard, elle est à Naples (Italie) et participe à l'émission "Ti lascio una canzone" diffusée en direct sur RAI UNO en première partie de soirée.

Sylvie est pressentie pour chanter dans l'Opéra de Simon Lacks "L'hirondelle inattendue" à Varsovie au mois d'avril. Hélas, ce projet sera annulé suite au décès du
président polonais dans un accident d'avion.

Le 7 avril, Sylvie et Tony assistent au concert de Dave à l'Olympia.

Le 25 mai 2010, Sylvie très émue reçoit, des mains du Président de la République Nicolas Sarkozy, les insignes d'Officier dans l'Ordre de la Légion d'Honneur. Elle est
accompagnée pour cette occasion par son mari, ses enfants et ses amis proches. La parole lui est donnée (contraire au protocole) et elle a une pensée émue pour ses
parents.

En juin, Sylvie prépare un film musical (tourné en 35 mm) pour la télévision "Tout le monde l'appelle Sylvie", qui sera diffusée le 20 septembre sur France 3. Ses invités
sont Serge Lama, Dave, David Hallyday, Amel Bent, Camelia Jordana, Françoise Hardy, Sofia Essaïdi, Jean-Jacques Debout, Mathilde et Marie Amélie Seigner, Micky Green,
Chris Garneau, Laurent Gerra, Etienne Daho et Chantal Lauby.

La sortie d'un triple CD "Best of" est annoncée pour fin septembre et un nouvel album est en préparation avec Etienne Daho et Keren Ann. Julien Doré ou encore
Benjamin Biolay collaborent également à cet opus.

Un voyage au Japon est prévu en novembre, mais aucun concert n'est annoncé là-bas.

Dès le 19 novembre, suite de la tournée avec des concerts à Montigny-le-Bretonneux, Morges, Rodez, Sochaux, Longjumeau, Bruxelles, Aix-en-Provence. La dernière
date prévue est un concert exceptionnel à Paris, au théâtre du Châtelet, le 5 décembre 2010

                                                                                                                                                                                              suite ->