1980

Guy Lux lui consacre une émission de télévision sur Antenne 2 : « Palmarès 80 ». Sylvie obtient le meilleur audimat de l'année avec 51% de téléspectateurs.

Le 5 juillet sous chapiteau à Caen, elle entame une tournée d’été qui s’achèvera le 16 août à la Foire aux Vins de Colmar. Deux galas exceptionnels auront lieu à Orange
et Béziers avec Johnny Hallyday durant cet été 1980. Puis Sylvie participe à un gala à la mairie de Los Angeles avec Franck Sinatra devant plus de 300 000 personnes
lors de la cérémonie du bicentenaire de la ville de Los Angeles.

Le divorce de Sylvie et Johnny est prononcé le 4 novembre. Deux jours plus tard, Sylvie repart en tournée et sera sur les routes jusqu’au 13 décembre.

Son nouvel album « Bienvenue Solitude » sort à l’automne.

Cette année-là, Sylvie Vartan participe au conte musical "Emilie Jolie" de Philippe Chatel, avec de nombreux autres artistes comme Georges Brassens, Julien Clerc ou
encore Henri Salvador.

Chansons :
Jerry
Tape-tape
La chanson au brouillon
Can't stop dancing
Heartache tonight
Quand le vent se lève
Donner
Le piège
Pour l’amour tu me garderas
etc.

1981

En mars et avril, Sylvie est au Japon. En effet, elle préside le Tokyo Music Festival. C’est dans ce cadre qu’elle rencontre un certain Tony Scotti, producteur à Los
Angeles...

De retour à Paris, elle ouvre une école de danse « Sylvie Vartan Studio » et sort son autobiographie « Si je chante », qui devient rapidement un best-seller avec plus de
100'000 exemplaires vendus.

Son tube de l’été est « L’amour c’est comme une cigarette » qui est disque d’or quelques semaines après sa sortie.

Elle prépare un nouveau spectacle et répète pendant plusieurs mois. Les concerts de ‘rôdage’ auront lieu en Suisse. Dès le 23 novembre, Sylvie est sur la scène du
Palais des Sports, pour la première fois. Le show est un véritable triomphe. Ce spectacle est mis en scène par Claude Thompson et les costumes sont signés Bob Mackie
et Roberto Rossello.

Dans les rues de Paris, on croise des bus de la RATP avec l’affiche du Palais des Sports sur lesquels il est inscrit : « Un bus nommé… Sylvie ». Le magazine « Salut ! » lui
décerne son Love d’Or.

Elle passe le réveillon du 31 décembre sur scène et termine son spectacle parisien quelques jours plus tard.

Chansons :
L'amour c'est comme une cigarette
Ca va mal
Orient express
Aimer
Je ne suis pas d’ici
Bi-coastal
etc.

1982

Le 3 janvier, dernière représentation au Palais des Sports. Sylvie Vartan part en tournée à travers toute la France jusqu’à fin février, avant une tournée d’été en août.

Elle retourne aux Etats-Unis préparer le spectacle qu’elle a prévu de présenter là-bas. Du 9 au 11 décembre, elle chante au MGM Grand Hôtel de Las Vegas, avec pour
parrain le célèbre Gene Kelly.
A raison de deux shows chaque soir (le premier à 20h00 et le second à minuit), on présente Sylvie sur les affiches géantes de Sunset Boulevard à Los Angeles comme «
Le plus beau cadeau de la France après la statue de la liberté ». Les critiques sont plutôt bonne, la comparant à Liza Minelli ou Cher et John Travolta vient la féliciter dans
sa loge après le spectacle.

Chansons :
Last Tango
En passant
Mélodie
La sortie de secours
Manana tomorrow
Marathon woman
UCLA
De choses et d’autres
Surprise
etc.

1983

Du 5 au 7 mai, Sylvie Vartan se produit sur la scène du Beverly Theater de Los Angeles. Puis elle part en tournée au Japon. Elle profite de son séjour nippon pour
annoncer ses fiançailles avec Tony Scotti, qui partage sa vie depuis un peu plus d’un an.

Durant l’été, Sylvie enregistre trois duos avec Michel Sardou. Le titre "La première fois" est un des tubes de l'été. Il y a également « L’Atlantique » et « Les Balkans et la
Provence », en référence à leurs origines respectives.

A la rentrée, Sylvie offre à son public un nouvel album "Danse ta vie", dont le titre phare est l'adaptation française du générique du film "Flashdance" et une mise à jour
de son livre « Si je chante », dans lequel elle relate sa rencontre et sa nouvelle vie de femme avec Tony Scotti.

La première école de dans de Sylvie voit le jour. Le « Sylvie Vartan Studio » ouvre ses portes à Paris dans le 9e arrondissement, rue des Petites-Ecuries.

Dès le 10 septembre, elle entame un marathon sur la scène du Palais des Congrès à Paris avec son nouveau spectacle. Dans ce show mis en scène par Claude
Thompson, on découvre une Sylvie tour à tour rockeuse, émouvante, hispanisante et même actrice comique.

Sylvie y est habillée somptueusement par Bob Mackie et Roberto Rossello. Elle restera 14 semaines à l’affiche, soit plus de 95 représentations, avant de partir en
tournée en France, Belgique et Suisse. Un véritable triomphe !

Chansons :
Déprime
Novembre à la Rochelle
Danse ta vie
Encore
Le dimanche
Sweet talk
La première fois (avec Michel Sardou)
Lucie
Raining men
etc.

1984

C’est à Venise que Sylvie et Tony passent leur lune de miel – une fois n’est pas coutume, quelques mois avant le mariage – avant de retourner à Los Angeles.

En avril, Sylvie Vartan part au Japon présenter son show du Palais des Congrès dans une grande tournée. Elle en profite pour ouvrir à Tokyo et Osaka deux studios de
danse.

Le 2 juin 1984, elle dit « oui » à Tony Scotti devant familles et amis, pour leur mariage célébré dans leur nouvelle demeure de Beverly Hills, maison ayant appartenu à l’
actrice américaine Rosalind Russel. Leur ami, le chanteur John Denver, offrira en guise de cadeau de noces la chanson « Love Again », que Sylvie enregistrera en duo
avec lui quelques temps plus tard.

Sa tournée d’été débute au Sands Hotel d'Atlantic City où elle se produit durant une semaine. Elle y tourne le clip de la chanson « Déclare l’amour comme la guerre »,
titre de son album qui doit sortir en fin d’année. A cette occasion, en présence de François Dacla (PDG de RCA France) et de Sylvester Stallone, Sylvie reçoit une
pyramide de cristal, trophée couronnant 20 millions de disques vendus dans le monde, ce qui en fait la plus grosse vendeuse de disques chez RCA après… Elvis Presley !

Elle poursuit sa tournée d’été et celle-ci réunit près de 68'000 spectateurs, soit une moyenne par gala de 4'000 personnes et une pointe à 11'000 personnes pour la
dernière à Bergerac.

Le 3 septembre, Sylvie fête son 20 millionième disque vendu dans le monde entier en 23 ans de carrière chez Maxim’s à Paris. Elle est ensuite en tournée au Brésil du 23
au 30 novembre 1984 (deux galas à Rio et un à Récife).

La chanson « Love again », duo avec John Denver, est classée dans tous les hit-parades. En décembre, son nouvel album « Des heures de désir » est dans les bacs.

Chansons
Des heures de désir
Déclare l’amour comme la guerre
En direct
Promène-moi
Le rêve américain
Love again (avec John Denver)
etc.

1985

En ce début d’année 1985, Sylvie sort son troisième album en anglais « Made in USA ». C’est un disque aux sonorités très rock, produit par l’arrangeur du groupe Kiss.
On y découvre une Sylvie new look et très californienne… Elle fait un véritable « Marathon woman » dans toute l’Europe, du sud au nord, de l'est à l'ouest et s’en va
jusqu'au Japon pour en faire la promotion.

Elle participe aux Oscars de la mode à Paris, où elle représente la Maison Christian Dior aux côtés de Marc Bohan. Elle participe également aux premières Victoires de la
musique. Sylvie est la vedette de la campagne de lancement de Coca-Cola light au Japon où elle tourne un spot publicitaire, une campagne d’affichage et une grande
soirée "The Shape up party" où elle elle chante toutes ses nouvelles chansons.

Les photos exclusives : Photo 1 - Photo 2 - Photo 3

Sylvie publie son "Beauty book", un livre sur la forme et la beauté, best-seller en quelques semaines. Son neveu, le célèbre acteur Michael Vartan, en a dessiné les
croquis.

Chansons :
Running scared
Double exposure
One shot lover
If you walk away
Shooting star
etc.

1986

Au printemps, le nouvel album de Sylvie ayant pour titre « Virage » sort chez RCA. Ce sera le dernier dans cette maison de disques, que Sylvie quittera quelques mois
plus tard, après 25 ans de contrat.

Chansons :
Rien à faire
En 42
Avant
Tu n’as rien compris
Les enfants du rock’n roll
L’amour ou rien
etc.

1987

Sylvie décide de se faire plus rare cette année, car son fils David a pour ambition de devenir musicien et chanteur. En bonne mère, elle l’aide dans ce métier qu’elle
connaît bien.

Toutefois, elle se rend au festival de Cannes au printemps au bras de son mari. Elle enregistre « La plus belle pour aller danser » et « Irrésistiblement » en version
‘dance’ pour Canison (appareil photo). C’est le début d’une grande carrière pour ce titre au Japon jusqu’en 2003.

Un nouveau 45 tours sort à la rentrée « Femme sous influence ». Le 13 novembre, elle reçoit des mains de François Léotard, Ministre de la culture, le titre de Chevalier
de l’Ordre national du Mérite pour récompenser l’ensemble de sa carrière. David, Tony et Johnny sont à ses côtés pour cet événement.

Elle signe un contrat chez Philips, sa nouvelle maison de disques.

Chansons :
Femme sous influence
She can dance
Donne-moi tellement d’amour

1988

Encore une année relativement calme pour Sylvie, qui en profite pour réenregistrer une nouvelle version de « La plus belle pour aller danser » et de « Irrésistiblement »
qui sort uniquement au Japon. Mais des rumeurs annoncent un retour prochain sur scène.

Elle participe au concert préolympique des JO de Séoul en été et prend part à plusieurs émissions de télévision, en Italie et au Japon notamment.

Chansons :
Silver lining
La plus belle pour aller danser
Irrésistiblement

1989

Après trois ans d’absence discographique, Sylvie nous revient avec un nouvel album "Confidanses" – premier album chez Phonogram, sa nouvelle maison de disques - et
un premier single "C'est fatal" « clipé » par Lydie Callier.

Beaucoup de promotion en radios et télévisions pour cet album jusqu'à la fin de l'année. Elle annonce qu’elle sera sur la scène du Grand Rex à la rentrée.
Malheureusement, ce projet ne verra jamais le jour.

En septembre, David se marie au top model Estelle Lefébure à Saint-Martin-de-Boscherville en Haute-Normandie. Johnny et Sylvie sont là, tous les deux très émus.

Etienne Daho, admirateur de Sylvie depuis très longtemps, lui a proposé de nouveaux arrangements pour la chanson « Quand tu es là » et un 45 tours sort à la rentrée.

Chansons :
Ca va de soi
C'est fatal
Il pleut sur London
Bordeaux - San Francisco
Viva
Comme un homme
Beau photographe
Tu cours après le temps
Bleu pacifique
etc.
                                                                                                                                                                            
suite ->