1960

Les Vartan retournent habiter Paris, au 117, avenue du Général Michel Bizot, et Sylvie est inscrite au Lycée Hélène-Boucher. Contrairement au Lycée du Raincy, une
discipline de fer règne dans cet établissement scolaire réservé aux filles (interdiction de porter des bas, des pantalons, d'avoir les jambes nues ou de se maquiller).

Sylvie a 16 ans et découvre le jazz, les surprises parties et les premiers disques de Bill Halley et d'Elvis Presley. Eddie Vartan passe son bac et entame des études de
droit. Mais la musique l’occupe énormément et il devient trompettiste de Jazz au « Blue Note ».

1961

Eddie Vartan est nommé directeur artistique chez Decca. Il cherche pour Frankie Jordan une voix de fille qui devra lui donner la réplique dans une chanson. En effet, la
chanteuse pressentie, Gillian Hills, s’est désistée au dernier moment et la partie de Frankie Jordan est déjà enregistrée. Eddie pense immédiatement à sa sœur et Sylvie
est ravie de sécher son cours de maths pour dépanner son frère.

En ce printemps 1961, Sylvie enregistre "Panne d'essence" d’une petite voix haut perchée pour coller à l’orchestration et à la tonalité de Gillian Hills. Quelques mois plus
tard, Mademoiselle Vartan signe un contrat chez RCA tout en poursuivant ses études, tant bien que mal. A un peu plus de 16 ans, elle est devenue la bête curieuse du
lycée. Des journalistes l’attendent à la sortie, les récréations sont un enfer et cette notoriété soudaine est très difficile.

Sylvie travaille pendant les vacances d’été dans un grand magasin de disques sur les Champs-Elysées pour gagner un peu d’argent de poche et vend son propre 45
tours. « Panne d’essence » fait un tabac !

Le 12 décembre, elle monte sur scène pour la première fois à l’occasion d’un Musicorama consacré aux Shadows, ça se passe à l’Olympia et le 19 décembre de cette
année 1961, elle fait sa première télévision « Discorama » avec Frankie Jordan.

Chansons :
Panne d’essence
J’aime ta façon de faire ça
Quand le film est triste
Je suis libre
Tout au long du calendrier
Le petit lascar

1962

Sylvie Vartan est "Chouchou" à l’émission d’Europe N°1 Salut les copains, surnommée « La copine du twist ». Elle passe en lever de rideau à l'Olympia où Vince Taylor
est vedette et fait la connaissance, le soir de la première, d’un jeune homme très timide : Jean-Philippe Smet alias Johnny Hallyday. Il lui a envoyé son premier
télégramme d'encouragement.

Durant les mois de mai et juin, Sylvie est en tournée avec Gilbert Bécaud et en juillet avec Richard Anthony. Son frère Eddie sera son chaperon, à la demande de leur
mère, qui ne cesse de répéter à Sylvie que ce n’est pas un métier, qu’elle devrait plutôt être hôtesse de l’air ou interprète en langues étrangères. Mais le tourbillon de la
jeunesse et du métier emporte la jeune fille. Sylvie tourne son premier scopitone avec la chanson « Est-ce que tu le sais ? ».

L’automne venu, elle participe avec Richard Anthony et Leny Escudero à la tournée Gala des étoiles organisée par SLC.

En décembre, Sylvie fait une petite apparition dans le film « Un clair de lune à Maubeuge » et y interprète la chanson « Dédé sert des desserts ».

Chansons :
Est-ce que tu le sais ?
Sois pas cruel
Madison twist
Bye bye love
Le locomotion
Tous mes copains
Dansons
etc.

1963

En ce début d’année sort le film « Un clair de lune à Maubeuge », dont on se souvient surtout de la chanson thème interprétée par Bourvil.

En mars, elle fait la couverture de Salut les copains et part en tournée avec Johnny Hallyday. Puis du 4 au 18 avril 1963, elle est à l’Olympia dans le programme "Les
idoles des jeunes" avec Little Eva, Claude François et Lucky Blondo.

Au mois de mai, elle s’en va en Camargue pour le tournage du film « D’où viens-tu Johnny ? » et passe son permis de conduire pendant cette période. C’est également
pendant ce séjour dans le sud de la France que Johnny et Sylvie tourneront chacun un Scopitone, « Pour moi la vie va commencer » et « Twiste et chante ». Derrière la
caméra, un très jeune réalisateur nommé Claude Lelouch... Et puis le 15 juin, Johnny Hallyday fête ses 20 ans avec Sylvie et l’équipe de SLC en Camargue.

Johnny et Sylvie s’envolent pour Paris quelques jours plus tard, afin de participer à la fameuse Nuit de la Nation du 21 juin 1963. Aucune affiche, pas de publicité et
pourtant, 150'000 fans font le déplacement sur la place de la Nation à la suite de quelques annonces sur les ondes d’Europe N°1 faites par Daniel Filipacchi. Le premier
référendum de Salut les copains la classe numéro 1 des chanteuses françaises.

Sylvie part en tournée d’été avec Claude François en vedette américaine. Au cours de cette tournée, Cloclo lui offre un petit chien tout blond : Molière. Un récital au
Cannet se transforme en émeute à cause d’une sono défectueuse et Sylvie se retrouve confrontée aux gros titres de la presse. Le maire du Cannet déclare à la
télévision que la chanteuse est « complètement finie »…

Le 15 août, elle chante à Montreux (Suisse) et fête son 19e anniversaire. La presse annonce ses fiançailles avec Johnny Hallyday. Il lui offre une voiture en guise de
cadeau d’anniversaire : une Austin verte. Après ce 15 août, Carlos la rejoint sur cette tournée difficile et devient son secrétaire, homme à tout faire, etc. Il le restera
durant de nombreuses années et fera le tour du monde aux côtés de Sylvie.
A la fin de la tournée, Sylvie et Johnny partent en Amérique, en vacances à Acapulco (Mexique). Sylvie découvre également New York et les Etats-Unis. Elle enregistre
dans les studios RCA à Nashville. Paul Anka lui a écrit sa première chanson en anglais : « I’m watching you ».

A son retour à Paris, elle repart en tournée d’hiver avec Johnny Hallyday, avant de monter une nouvelle fois sur la scène de l’Olympia au mois de décembre.

Le cinéma fait une nouvelle fois appel à elle et Sylvie apparaît dans le film "Cherchez l'idole".

Chansons :
Chance
Il revient
En écoutant la pluie
Ne t’en va pas
Si je chante
I’m watching you
Twiste et chante
Since you don’t care
A plein cœur (pour le film « D’Où viens-tu Johnny ? »
etc.

1964

Du 16 janvier au 4 février, Sylvie Vartan est la vedette à l’Olympia avec les Beatles et Trini Lopez. Micky Jones et Tommy Brown arrivent dans l’équipe musicale de Sylvie
pour ce spectacle, mais également pour la tournée d’été qui suivra. Micky Jones accompagne Sylvie à la guitare et chante également dans les chœurs. Au mois de mai,
elle tourne "Patate" d'après la pièce de Marcel Achard. Elle a pour partenaires Danielle Darrieux et Jean Marais. Pendant ce temps, Johnny fait son service militaire à
Offenburg (Allemagne) non loin de Strasbourg et Sylvie fait de nombreux aller-retour pour aller lui rendre visite.

Le journal américain Time et plusieurs magazines européens font de Sylvie la nouvelle idole française. Elle est baptisée Yeah Yeah Girl par la revue Life. Le 26 mai, elle est
l'invitée du célèbre "Tonight show" de Johnny Carson sur la chaîne CBS. A New York, elle chante au Palladium pour le magazine Glamour. Puis en juillet et en août, Sylvie
part en tournée d’été à travers toute la France, avec Franck Alamo en vedette américaine.

Dès l’automne, une nouvelle fois Sylvie est sur les routes et part en tournée avec Hugues Aufray. Puis, du 10 au 14 novembre dans les studios RCA elle enregistre son
premier album en anglais « Gift wrapped from Paris ». C’est à cette époque qu’elle rencontre le réalisateur Jacques Demy, qui lui avoue l'avoir pressentie pour "Les
Parapluies de Cherbourg", proposition refusée par l'agent de Sylvie sans qu'elle en eût été informée.

En novembre et décembre, elle participera à d’importants shows télés aux Etats-Unis, dont celui d'Ed Sullivan ou encore « Hullaballooh » avant de passer le nouvel an
avec Johnny à Paris.

Chansons :
La plus belle pour aller danser
Love has laid its hands on me
Te voici
Mister Moonlignt
Ja oder Nein
Millionen verliebte auf Erden
L’homme en noir
La piu bella
Canta insieme a me
etc.

1965

Sylvie effectue sa première tournée mondiale. Elle chante au Japon, en Amérique du Sud (Santiago du Chili, Uruguay, Buenos Aires, etc.), en Polynésie, aux Etats-Unis,
au Canada et en Europe.

Première sortie d’un album de Sylvie aux Etats-Unis.

Le 12 avril 1965, elle épouse Johnny Hallyday à la mairie de Loconville (Oise) puis dans la petite église du village. 180 photographes et cameramen ont fait le déplacement
ainsi que de nombreux admirateurs des idoles, alors que les époux auraient souhaité un mariage en toute intimité… Les amoureux partent en voyage de noces aux
Canaries.

A son retour fin avril, Sylvie s’envole pour une tournée mondiale, qui la conduira jusqu’au Japon. C’est son premier voyage dans ce pays et pourtant, un million d’
exemplaires de sa chanson « La plus belle pour aller danser » s’est vendu là-bas. L’accueil des Japonais est triomphal. Après ce voyage, Sylvie retourne en France pour
sa tournée d’été. Johnny termine son service militaire.

Au mois d’octobre, elle chante devant la Reine Elizabeth II au court de la « Royal command performance » avant de partir quelques jours à Méribel avec Johnny. Sylvie
est enceinte. Puis au mois de décembre elle tourne, toujours avec Johnny, un show TV réalisé par Jean-Christophe Averty.

Chansons :
Dans tes bras
Cette lettrelà
Quand tu es là
Gonna cry
L’oiseau rare
Un cocktail pour deux (avec Johnny Hallyday)
Renown (publicité japonaise)
etc.

1966

Sylvie est enceinte et se repose. Pourtant en mars, elle présente sa première collection de prêt-à-porter au Bilboquet à Paris. Le 14 août 1966 naît un petit garçon,
David Michael Benjamin, à 22 heures 45. Johnny est en tournée en Italie et sera au chevet de Sylvie le lendemain. A la rentrée, Sylvie reprend les répétitions et fin
septembre, elle part en tournée en Turquie. En octobre sort un album en espagnol et Sylvie entre en studio pour enregistrer un nouveau disque français. A l’automne
1966, elle chante au Portugal et sa chanson « Ballade pour un sourire » en flamand est numéro un en Belgique et aux Pays-Bas.

Chansons :
Il y a deux filles en moi
Ballade pour un sourire
Par amour par pitié
J’aurais
Garde-moi dans ta poche
La chanson
Tourne, tourne, tourne
etc.

1967

La sortie de son album en espagnol ne passe pas inaperçue dans la Péninsule ibérique puisque dès janvier, Sylvie est classée chanteuse numéro un en Espagne et au
Portugal. Elle est en tournée au Portugal dès le mois de janvier, avant d’aller se reposer quelques jours à Rio avec Johnny durant le carnaval. Malheureusement, de
gigantesques inondations ravagent la ville au moment de leur séjour et Sylvie n’est pas très rassurée.

En avril, elle est sur la scène de l’Olympia avec Johnny Hallyday pendant un mois. Ils interprètent ensemble « Je crois qu’il me rend fou ». Après ce spectacle, ils partent à
Acapulco. Au 115 de l’avenue Victor Hugo à Paris, dans le 16e arrondissement, s’ouvre la première boutique de vêtements de Sylvie. Puis elle s’en va en Israël présenter
sa collection de prêt-à-porter.

Durant l’été, elle est en tournée et passe quelques vacances à Saint-Tropez avec son fils David. A son retour à Paris, elle crée sa ligne de vêtements Sylvie, inaugure sa
boutique avenue Victor Hugo et à la fin de l’année 1967, elle est la marraine des Jeux Olympiques de Grenoble où elle crée les uniformes des hôtesses d’accueil.

En novembre, elle part à Londres enregistrer, en une nuit, son album « Comme un garçon ». La version italienne de "2 minutes 35 de bonheur" est classée numéro 1
dans toute l’Italie.

Sylvie chante « Deux Mains » dans le film « Les Poneyttes ». Johnny a un rôle dans ce long métrage. En décembre sort l’album Comme un garçon.

Chansons :
2’35 de bonheur (avec Carlos)
Donne-moi ton amour
Moi je danse
Je n’ai pas pu résister
Un peu de tendresse
Un bon mois d’été
Comme un garçon
Le kid
Sur un fil
L’oiseau
Katamango
Je crois qu’il me rend fou (avec Johnny Hallyday)
etc.

1968

Sylvie est en tournée en Amérique du Sud dès le mois de février. Elle chante dans des stades 20'000 personnes et ce deux ou trois fois par jour, ou plutôt par nuit
puisque le dernier spectacle a parfois lieu à quatre heures du matin. La police lâche les chiens pour calmer l'enthousiasme des spectateurs. Sylvie dira de cette tournée
que ce fut la plus épuisante !

Elle rentre ensuite à Paris afin de préparer son Musicorama. C’est avec l’aide et le soutien de Jean Pons, Bruno Coquatrix (alors directeur de l’Olympia) et Carlos qu’elle
parvient à monter ce projet. A l’époque, personne n’y croit vraiment.

Le 8 avril 1968, un Musicorama exceptionnel aura lieu à l'Olympia. A cette occasion, le public et la critique découvrent Sylvie Vartan en meneuse de revue pour le show d’
un soir.

Malheureusement, quelques jours plus tard, le 11 avril 1968, Sylvie a un accident de voiture. Elle s’en sort avec un bras cassé, mais sa meilleure amie Mercedes Calmel, y
perdra la vie.

Sylvie est encore en tête du hit-parade en Italie. Son album « La Maritza » sort et elle repart en tournée d’été en France, puis en Italie et en Espagne. Au mois de
décembre, elle est la vedette de l’Olympia trois semaines durant. Un show télé « Jolie Poupée » lui sera entièrement consacré.

Chansons :
Baby Capone
Irrésistiblement
La Maritza
Un p’tit peu beaucoup
Jolie poupée
On a toutes besoin d’un homme
Zum zum zum
Ca pique aux yeux
etc.

1969

Sylvie est à nouveau en Italie pour tourner une série d’émissions pour la télévision italienne, cette fois avec sa mère et le petit David. Le show télé Doppia Coppia est
diffusé sur la télévision italienne RAI durant plus de 2 mois et elle en profite pour faire une tournée dans ce pays durant l’été.

Après la boutique parisienne, des boutiques de mode s’ouvrent également en Suisse, Belgique, Grèce et Allemagne. Sylvie fait de la publicité pour les montres Kelton.

Dès le mois de juin, elle sera en tournée en Afrique, notamment en Côte d’Ivoire, au Maroc, au Sénégal et au Niger. C’est durant cette tournée qu’au BACCARAT CLUB
de Téhéran, Sylvie Vartan et Carlos découvrent un jeune chanteur encore inconnu en France : Mike Brant. Sylvie fera ensuite une tournée d’été en France en juillet et
août, avec une série de 80 galas en 65 jours à peine. Une performance !

Au mois de décembre, elle sera la vedette du « Sacha Sylvie Show » aux côtés de Sacha Distel pour la télévision. Pendant ce temps, au Japon, sa chanson « Les
hommes qui n’ont plus rien à perdre », chantée avec Johnny Hallyday, est numéro un des ventes.

Chansons :
Buonasera, buonasera
Per amore, per pieta
Mon chinois vert
Le roi David
Abracadabra
Si j’étais général
C’est un jour à rester couché
On a toute besoin d’un homme
etc.                                                                                                                                                                                        
                                                                                                                                                                              
suite ->