COMMUNIQUES OFFICIELS DE RCA-SONY


Nouvel Album
« Sylvie in Nashville »
le 14 octobre 2013




















Cheveux au vent "Against the Wind" (Bob Seger)
Texte français: David McNeil

I love it I like it (Jeb Stuart Anderson, Steve Dukes, Markus Anthony Hall)
T
exte français: Eric Chemouny

Etrangère (Traditionnel)
Texte français : Eric Chemouny

Ciel "Strange" (Wendell Lee Mobley, Jason Sellers, Neil Thrasher)
Texte français : Patrick Loiseau

Dans le bayou "Blue Bayou" (Roy Orbison, Joe Melson)
Texte français : David McNeil

Le feu sous la glace (M. Barnes, T. Seals)
Texte français : Eric Chemouny

Loin d’ici "Why not me" (Harlan Howard, Brent Maher, Sonny Throckmorton)
Texte français : Eric Chemouny

Sandy (P. Claypool, J. Silbar)
Texte français : Philippe Swan

En rouge et or (Kristian Bush, Jeff Cohen, Matraca Berg)
Texte français : Patrick Loiseau

Si les années (Kristian Bush, Jeff Cohen, Paul Overstreet)
Texte français : Didier Barbelivien

Mr John B Guest : Jeffrey Foskett des Beach Boys
(B. Wilson, E. Vartan, J. Albert & son)

Non merci (Sylvie Vartan, Michael Lloyd)
Texte français : Eric Chemouny

Come a little closer
(Kristian Bush, Lucy Hale, Mike Daly)

Titres bonus du collector :

C’est bon de vous voir "Bad Moon Rising"
(Paroles : G. Aber/Musique : J. Fogerty)

Nos retrouvailles
(Paroles : Patrick Loiseau/Musique : Karla Bonoff)



Des années après l’enregistrement de « Sylvie à Nashville », Sylvie Vartan est
retournée dans la capitale de la musique country rock pour un nouvel album étonnant.
Et si Sylvie retrouve ici ses 20 ans, nous aussi !

Samedi 14 septembre 1963. Sylvie s’envole pour les Etats-Unis avec son frère Eddie et
le photographe Jean-Marie Périer dans ses bagages. Ils visitent New York pour la
première fois puis se rendent très vite à Nashville où Sylvie doit enregistrer un album.
Dans les studios RCA Victor, sous la houlette de Chet Atkins (producteur d’Elvis
Presley, Jim Reeves et Waylon Jennings), la jeune fille grave une vingtaine de titres en
français et en anglais dont ses deux prochains tubes : « Si je chante » et l’
incontournable « La Plus belle pour aller danser » qui permet à Sylvie d’obtenir son
premier succès international avec plus d’1 million d’exemplaires vendus dans le seul
Japon… Un album à succès à l’époque, un album cultissime aujourd’hui pour beaucoup
de Français, mais également pour de grands noms de la musique comme Leonard
Cohen qui rend hommage à Sylvie et à cet album dans ses Mémoires en 2012* : «
Sylvie Vartan a enregistré un album en français à Nashville, précise-t-il, je ne sais pas
si vous l’avez déjà écouté, c’est un grand disque. » Un grand disque accompagné d’
une incroyable pochette intemporelle signée Jean-Marie Périer bien sûr…

Après 40 millions de disques vendus, 1 300 chansons en 10 langues, 2 000
couvertures de magazines et plusieurs centaines de spectacles à travers le monde, la
chanteuse revient à ses premières amours. Le rock de Nashville, la country rock plus
exactement : « La country aux Etats-Unis ce n’est pas la caricature qui en est faite en
Europe avec les cowboys, le banjo et les chapeaux, prévient Sylvie. C’est la musique
numéro 1 aux Etats-Unis. ». Une musique qui lui colle à la peau depuis ses débuts
mais qu’elle n’avait plus chanté depuis longtemps. « J’avoue que l’année dernière je
me posais des questions sur mon envie d’enregistrer un nouveau disque. J’avais l’
impression d’avoir fait le tour de mon métier et l’idée de devoir trouver de nouvelles
chansons ne m’enthousiasmait qu’à moitié. La flamme semblait évanouie. Je n’ai
jamais fait les choses sans passion, je ne sais pas me forcer. Il me faut un vrai projet
et de vraies rencontres.» Et des rencontres Sylvie va en faire.

Celle avec Kristian Bush est décisive : « Kristian fait partie du groupe Sugarland. Le
groupe a remporté un Grammy en 2006 pour leur chanson « Stay ». Il m’a écrit trois
musiques originales. C’est un artiste complet, il joue de tous les instruments, écrit,
compose, chante. Il a un talent immense ! ».

Michael Lloyd accepte de produire et de mixer l’album. Pour mémoire, Lloyd est le
producteur de 72 albums avec 34 singles qui se classeront numéro 1 aux Etats-Unis et
ceci dans tous les styles, de la Pop au Rock du Country au Jazz, du R&B au Gospel.
Une production partagée avec Scotti Brothers USA et Philippe Russo pour Sony France.

Sylvie vient d’enregistrer 15 titres aux Starstruck Studios, studios mythiques de
Nashville, « La ville où la musique est partout et où tout est musique». Un véritable
bonheur pour la chanteuse comme le montrera un making of des séances d’
enregistrement filmées par Christophe Daniel.

Ce sont cinq auteurs qui se partagent l’écriture des chansons : « David Mc Neil, Eric
Chemouny, Patrick Loiseau, Philippe Swan et Didier Barbelivien ont vraiment fait un
travail remarquable, note Sylvie. Ce n’est jamais vraiment facile d’écrire en français sur
de la musique country. » Des titres forts que Sylvie interprète avec son style
inimitable, son timbre de voix fait pour le rock et son enthousiasme communicatif. «
Les musiciens ont été incroyables, ils ont la musique dans leur ADN. Ces séances
furent un vrai bonheur et à travers toutes ces 15 chansons je retrouve mes 20 ans ! »

Une Sylvie plus dynamique que jamais qui rend hommage aux musiciens et choristes
américains qui l’accompagnent : « Les musiciens m’ont bluffée, ils entendent une
musique, ils relèvent la grille, ils font une première prise, ils écoutent, une seconde
prise et c’est fini. On a l’impression que je suis accompagnée par un groupe, c’est très
stimulant pour un artiste. » Un « groupe » formé avec les meilleurs. Pour n’en citer que
quelques uns, notons Paul Leim à la batterie (Bob Seger, Roy Orbison, Neil Diamond,
Shania Twain …), Jimmie Lee Sloas à la basse (Lionel Ritchie, Alice Cooper, Bonnie
Tyler, …), Biff Watson aux guitares acoustiques (Bob Seger, Willie Nelson, Neil
Diamond, Faith Hill…), Paul Franklin à la Pedal Steel (Taylor Swift, Sheryl Crow, Chet
Atkins, Sting, Shania Twain…) ou encore Jimmy Nichols au piano et à l’orgue. Côté
choristes, on notera la présence des Water Sisters. Et en guest star sur la reprise de
Mr John B. Jeffrey Foskett, guitariste et chanteur avec les Beach Boys. La crème de la
crème de la country rock et plus largement de la musique américaine.

Un album très réussi que Sylvie considère comme étant l’un de ses meilleurs : « Cet
album c’est la fraicheur, la gaiété, la joie dont nous avons tant besoin ! » Un album
que Sylvie défendra sur scène comme elle le fait depuis toujours. Ce sera à Paris aux
Folies Bergères les 14 et 15 février 2014 (complets) puis dans toute la France.